Comment concrètement se réconcilier avec son corps et apprendre à s’aimer ? Fiche 2

Alors, comment s’est déroulée la première phase ? Vous avez fait ce petit travail sur vous-même ?
Souvenez-vous, sans action, il ne se passe rien !

Si vous n’avez rien fait pour mieux vous aimer, rien n’aura changé…Qu’est-ce qui a bloqué ?

Si vous avez entamé la première partie du chemin, voici la deuxième 🙂

1)Petit voyage en « Absurdie »

 

 

Inutile de vous rappeler le commerce juteux que représente les produits vous promettant de métamorphoser votre corps !

Il suffit de regarder les publicités ou d’entrer dans une librairie pour être assailli(e) de messages destinés à vous faire perdre du poids. Toute l’année en bénéficie : en automne pour perdre les kilos des vacances, en janvier pour perdre les kilos des fêtes, au printemps pour préparer la venue du maillot de bain.

Histoire de nous détendre un peu et de relativiser, je vous propose l’exercice suivant :

  • Faite une liste de tous les produits de beauté qui vous font de l’œil, de tous les compléments alimentaires qui vont vous rebooster et vous donner un teint éclatant, de toutes les pilules mangeuse de graisses, des crèmes qui vont traquer votre cellulite…Bref, tout ce qui vous donnera la sensation que vous allez dompter ce corps rebelle et rester éternellement jeune.

Fait ? Si, si ! Je ne plaisante pas 😉

Puis rv dans une parapharmacie ou un magasin « bien-être » et notez à côté de chacun des produits notés, son prix ! Allez-y sans réserve !

Voilà, voilà, faites le total….

Et…Offrez-vous un beau voyage ou une bonne thalasso à la place 😉

Ou redécorez votre maison 😉

Une fois de plus, prendre soin de soi est un acte noble, se mettre de la crème en caressant son corps avec douceur est ok ! Penser que vous allez modifier votre génétique et créer un état de dictature sur votre corps est vain et vous coûtera une fortune pour rien. Si des produits miracles existaient, ça se saurait : on serait tous minces, avec une peau parfaite et une énergie à revendre !

2) Tout ce sur quoi on porte son attention grandit

 Profitez-en donc pour changer de cap :

  • Faites la liste des petites choses que vous aimez bien dans votre corps : Ne me dites pas « rien », il y a bien l’une ou l’autre partie qui échappe à votre voix destructrice ! Go, notez…
  • Autre conseil, certes pas très catholique J

Plutôt que de porter votre regard sur la perfection que vous repérez chez les autres (toujours à votre détriment sinon ce n’est pas drôle), amusez-vous à porter votre attention sur tous les petits défauts des autres. Le but n’est évidemment pas de devenir une mégère médisante mais de vous rendre compte qu’on a tous des défauts et que personne n’est parfait.
Par ailleurs, ça vous permettra de relativiser vos propres défauts 😉

3) Affrontez ce que vous évitez

Il y a -t-il des sorties, activités, personnes que vous aimez mais que vous évitez à cause de vos foutus complexes ?

Si oui, on repart pour l’écriture de leur liste.

Parmi ces choses, sélectionnez-en deux, les moins menaçantes à vos yeux (pas la peine d’apprendre à nager dans l’océan, on peut commencer par une petite piscine sécurisante 😉

Et programmez ces deux choses dans votre agenda ! J’insiste sur le fait qu’il s’agit de choses que vous aimez, je ne parle pas de corvées évitées à cause de votre mauvaise image de vous-même. Le but n’est pas d’être maso.

Faites ces deux choses en vous disant : « On verra, si vraiment ça ne va pas, je pourrai retourner à l’évitement. »

Pendant l’activité, portez votre attention sur les choses agréables autour de vous.

L’activité étant réalisée, quel est le bilan ?

Est-ce que l’évitement est plus enrichissant ?

Vos craintes se sont-elles réalisées ? Avez-vous été jugé(e) par qui que ce soit ?

Qu’est-ce qui dynamise le plus votre vie ? Rester cloîtré(e) chez vous ou vivre vos envies ?

4) Méditez deux fois semaine sur les questions suivantes

  

En quoi ai-je la preuve absolue que ma vie serait parfaitement heureuse sans mes défauts physiques (ou que je considère comme tel ;-)?

  • Quelle douleur serait beaucoup plus grande que de composer avec mes imperfections  ?
  • Et si ces défauts restent ? Combien d’années vais-je encore me pourrir la vie ? Quelle est la deadline ?
  • En quoi ressasser mes imperfections nourrit-il mon bien-être ?
  • Qu’est-ce que j’espère en courant après la minceur, la plastique parfaite ?
  • Pendant cette poursuite infernale, qu’est-ce que je fais de mes autres projets de vie ?

5) Prenez le temps de choyer votre corps

Comme vous prendriez soin de votre enfant, de votre meilleur(e) ami(e), de votre animal adoré…

  • Prenez rv pour un massage relaxant.
  • Bougez sans vous astreindre à des exercices physiques de titan.
  • Prenez un bon bain chaud avec des huiles essentielles et des petites bougies.
  • Habillez-vous avec des couleurs et des vêtements que vous aimez.
  • Faites un petit détour par le coiffeur, juste comme ça.

Conclusion

Voilà la deuxième étape à entamer pour vous considérer avec plus de bienveillance, je compte sur vous, je vous fais confiance ! Vous avez appris de par la vie à vous dévaloriser mais vous pouvez effectuer d’autres apprentissages ;-). Bien sûr, tout comme vous avez appris à marcher en tombant, il y aura des moments de rechute et le chemin ne se fera pas en ligne droite, pas grave : c’est cela aussi être humain !

Je vous envoie le plein de douceur…Bonne réconciliation avec vous même 😉

Florence

Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *