Les 7 clés incontournables pour garder naturellement son poids d’équilibre : Clé N°5 : Gardez un large choix et ne bannissez pas vos aliments préférés

Bon d’accord, ça ressemble au paradis vu comme ça…

Et pourtant…Ce n’est pas le type d’aliments que vous mangez qui pose le plus problème ! Si vous partez d’une vraie faim et que vous vous arrêtez à la satisfaction et non à la saturation, ce n’est plus un souci.

Évidemment si vous avez mis dans la section « interdits » vos aliments préférés depuis un certain temps, la reprise peut être un peu compulsive mais très vite votre corps retournera à un certain équilibre pour autant que vous l’écoutiez attentivement.

1. Ne laissez plus certains mythes vous guider

Une croyance très commune est que sans graisse on ne peut pas prendre de poids.

Ah oui ?

Comment expliquer alors que nos éleveurs engraissent leurs animaux avec du blé et du maïs ? Le blé et le maïs ne sont pas imbibés de graisses pourtant ?

Comment expliquer que certaines personnes devenues végétariennes prennent malgré tout du poids ?

Comment expliquer que les « Sumo » sont si costauds en se nourrissant de riz et de légumes ?

Les 7 clés incontournables pour garder naturellement son poids d’équilibre : Clé N°4 : Stopper avant saturation !

Lors de la précédente clé, nous avons vu l’importance d’être à l’écoute de sa faim comme point de départ pour manger. Aujourd’hui, ce sont les signaux « stop » de notre corps que nous allons cerner afin de nous arrêter de manger sans être overdosé.

Pas la peine d’accuser votre corps d’en vouloir trop ou de vous trahir, si vous y êtes attentif(ve), il saura toujours la bonne dose dont il a besoin !

Si vous mangez sans fin, c’est que votre mental ou votre émotionnel est aux commandes !

Voyons plus en détails ces codes d’arrêt de votre corps…

1.Vous êtes suffisamment rempli(e) si :

  • Simplement vous n’avez plus faim ;-).
  • Si la nourriture n’occasionne pas de gêne dans votre corps.
  • Si vous vous sentez plein d’énergie après le repas.
  • Si vous sentez que les aliments commencent à être moins gouteux.
  • Si vous n’accordez plus aucune attention aux bouchées que vous portez à votre bouche 🙂

Petite remarque en passant, si vous n’avez pas écouté le signal de départ qu’est la faim, il y a très peu de chance que vous puissiez bien identifier les signaux « STOP ».

Les 7 clés incontournables pour garder naturellement son poids d’équilibre : Clé N°3 : Se nourrir si …et seulement si… vous avez physiquement faim

Lors de la précédente clé, nous avons vu l’importance de prendre le temps de savourer et de cesser d’être un mangeur productif et multitâches.

Ici c’est la question de la faim qui va se poser.

Alors bien sûr, beaucoup d’entre vous objecteront : « Mais il y a longtemps que je ne connecte plus les sensations de faim et de satiété ! »

Néanmoins, pour redevenir un mangeur équilibré et prendre un maximum de plaisir à ce que vous mangez, il importe de redécouvrir ces sensations.


Mais alors, à quoi ressemble cette fameuse faim physiologique et comment la distinguer d’une fausse faim ?

C’est ce que nous allons tenter d’identifier dans cet article 😉

Traquez la petite voix démolisseuse et faites place à la petite voix amie

 

L’une des choses susceptibles de nous pourrir particulièrement la vie est le jugement que nous portons sur notre corps. Et pourtant, s’il y en a bien un qui nous permet de vivre, c’est lui !

Si seulement vous pouviez garder en tête toute la magie qu’il représente, vous le considèreriez avec bien plus de respect et de confiance.

Savez-vous que le nombre de cellules qu’il contient se compte en billions (soit plus que le nombre d’étoiles et de planètes présentes dans notre univers). Chacune de ces cellules exerce pas moins de 6 billions d’activités par seconde, et est au courant de ce que les autres cellules sont en train de faire en même temps !!!! Si ce n’est pas grandiose, qu’est-ce que c’est ?

 

Et pourtant, loin de l’honorer, on perd des heures entières à le juger, à le critiquer comme n’étant jamais assez bien à notre goût ! Discours parasite qui va altérer notre moral des jours entiers ! Car bien sûr, une seule opinion négative suffit à détruire notre image de nous-même déjà si fragile.

 

D’ailleurs commençons par un petit exercice :

  • Plantez-vous devant un grand miroir.

 

  • Observez tous les jugements qui défilent dans votre tête à propos de votre véhicule de vie.

 

  • Qu’est-ce que la petite voix démolisseuse déblatère ?

              Que ce soit concernant vos formes, votre peau, votre teint, …

              Lâchez-vous une dernière fois 😉

 

  • Prenez quelques instants pour vous rendre compte de tout ce bavardage parasite.

 

  • Observez les émotions que ce bilan négatif déclenche en vous.

 

  • Notez toutes ses pensées négatives sur une feuille.

 

  • Faites une petite analyse : D’où vous vient cette façon de penser ? En quoi cette manière de vous voir a influencé votre vie et vos actions ?

 

  • Voulez-vous encore pourrir le reste de votre existence avec cette petite voix démolisseuse ?

 

  • Faites une grosse boulette avec votre papier et jetez-le aux ordures !

Comment concrètement se réconcilier avec son corps et apprendre à s’aimer ? Fiche 2

Alors, comment s’est déroulée la première phase ? Vous avez fait ce petit travail sur vous-même ?
Souvenez-vous, sans action, il ne se passe rien !

Si vous n’avez rien fait pour mieux vous aimer, rien n’aura changé…Qu’est-ce qui a bloqué ?

Si vous avez entamé la première partie du chemin, voici la deuxième 🙂