Laissez tomber les petites voix assassines, n’écoutez que celle qui vous vous chuchote : « Prends soin de toi ».

Au cours du sevrage ou juste avant de vous libérer du tabac, beaucoup de chances pour que vous soyez sujet à une véritable cacophonie de petites voix dans votre tête.

Ce brouhaha de pensées est d’ailleurs présent dans bien d’autres occasions, pas besoin de vous faire un dessin J. Mais revenons à notre sujet !

Cette multitude de petites voix va venir vous tenter, vous titiller  allant parfois jusqu’à s’installer en vous de façon obsédante. Il y en aura pour tous les goûts et chacune dispose d’un master en persuasion !

  • Il y a celle du type « Aies confiance…tsss….il ne t’arrivera rien si tu continues à fumer…de toute façon tu fais du sport….aies confiance….tsss ».

  • Il y a celle qui prétend vouloir votre bien : « Tu es bien trop stressé en ce moment, ne te prends pas la tête avec ça maintenant… »
  • Il y a également la spécialiste de la pression : « Tu devrais être gené(e), il faut que tu t’y mettes, tu aurais déjà du arrêter… »  Bla, bla, bla…
  • Il y a celle toujours au rv pour vous balancer une critique de plus : « Décidemment tu es vraiment trop stupide et bon(ne) à rien ! Te fatigue pas de toutes les façons tu échoueras »
  • Il y a celle chargée de vous décrire un futur teinté des pires maladies, des pires atrocités : « C’est trop tard, tu vas quand même te choper un cancer », « C’est ça continue et tu vas faire de tes enfants des orphelins »… Pour rappel, l’anticipation d’une peur est rarement un moteur efficace !

  • Il y a la petite sœur de Calimero qui vous rend également visite, essayant de vous installer confortablement dans une position de victime impuissante : « C’est trop dur, j’y arrive pas, c’est trop injuste »
  • Il y aussi la grande reine de l’anxiété qui a peur de tout : de rater comme de réussir d’ailleurs…En bref, elle a surtout peur du moindre changement et vous fait croire que dans la situation actuelle vous êtes vivant…alors que si vous changez…Dieu sait ce qu’il peut arriver…
  • Il y a celle qui se la joue philosophie Zen : « Tu as le temps, il n’y a pas le feu, ça peut attendre », « C’est pas pour une, cool Raoul, c’est sortie ce soir »

Des petites voix comme cela, vous en rencontrerez dans votre parcours, parfois vous ne saurez même plus laquelle écouter tellement elles parlent toute en même temps. C’est ainsi que  de simples actions anodines se transforment en véritable montagne à gravir !
Prenez-les comme des stations radios qui se superposent…Aucune d’elles n’est sur le bon canal.

La seule voix qui compte, est celle que vous entendrez chuchoter au calme, en prenant quelques minutes de silence. Une voix discrète et audible car sa fréquence est une fréquence de paix intérieure. Cette petite voix là ,a un seul message à vous transmettre : « Prends soin de toi, tu peux le faire ! »

C’est la seule station de votre radio interne qui vaut la peine d’être entendue, celle qui vous  conduit vers le meilleur de vous-même.
Les autres stations sont emplies de parasites…laissez-les causer et gardez le cap de ce qui est bon et respectueux de vous-même.

Je vous embrasse,

Florence
Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.