Laisser la cigarette derrière soi…un deuil à faire !

Vous avez décidé d’arrêter…Oui mais voilà, la cigarette a accompagné de nombreux moments dans votre vie, elle a ponctué bien des évènements, elle a rythmé votre existence, elle s’est associée à bien des gestes de votre quotidien…En bref, elle faisait partie intégrante de votre vie, elle était une amie fidèle même si toxique.
La quitter est un deuil à faire et bien sûr qu’il y aura probablement des impressions de déchirement, des moments de tristesse ou de nostalgie.

Si vous avez déjà vécu une relation toxique vous savez à quel point cet attachement est pernicieux…et pourtant, vous libérer reste la seule voie pour pouvoir continuer à vivre.

Vous arrêter de fumer est une étape majeure, n’hésitez pas à organiser un petit rituel d’adieu pour acter ce passage à une autre vie

Mais revenons à notre comparaison avec quelques étapes connues du deuil

Le choc

Peut être symbolisé par le stress de départ ressenti dans le corps lors de l’arrêt

Le déni

Peut se traduire par le fait de nier que cela est difficile et par une fuite dans d’autres substances psychotropes (alcool, médicaments…)
Autre comportement possible : se tenir sans cesse occupé pour ne surtout pas penser à la cigarette et à ce que l’on ressent

Expression des émotions et des sentiments

Beaucoup de personnes ne se laissent pas aller à cette phase par peur de paraître faible; par crainte que certaines émotions contradictoires soient mal interprétées par les autres.
Il est important de se laisser vivre ces émotions en douceur et de se souvenir qu’elles sont mouvantes et passagères. Si on s’autorise à les exprimer, elles s’évanouiront plus vite

Chaque deuil tabagique est unique, personne ne l’a vécu ou ne le vivra de la même manière ; c’est à sa façon et à son rythme qu’il faut le vivre.
Parfois on se sent dérangé et bouleversé ; on a perdu momentanément sa stabilité émotionnelle et c’est humain.
Il importe de pouvoir se dire qu’il faut du temps et que les irruptions émotionnelles sont temporaires

Tâchez de vous accueillir avec bienveillance à chaque étape et souvenez-vous que l’on peut aussi en tirer de très belles choses.

Ce que l’on peut en apprendre

  • une meilleure connaissance de soi
  • une plus grande compréhension de nos mécanismes
  • une plus grande liberté
  • une meilleure acceptation de sa vulnérabilité
  • une prise de conscience que personne n’est parfait et qu’on n’a pas à l’être
  • une plus grande compassion pour les erreurs des autres
  • une découverte de ses ressources et de ses forces de guérison
  • l’apprentissage de l’art de savoir quitter
  • une meilleure santé

N’hésitez pas à vous faire aider pour garder le cap et arriver au mieux à ce que vous pouvez en apprendre…

Des questions ? Vous pouvez vous exprimer ci-dessous 🙂

Florence
Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.