Identifiez vos risques de rechute et déjouez –les !

Une rechute est une leçon à apprendre non la fin de votre objectif !
Evitez d’entrer dans le catastrophisme ! Considérez ce fait comme un accident et non comme un désastre innommable !
Il est courant de connaître ce genre de moments même pour les plus forts d’entre nous.
La plupart de ceux qui ont arrêté ont une moyenne de 3 à 4 tentatives derrière eux.
Le parcours est souvent jalonné de bonds successifs entre périodes de succès et périodes de pertes de contrôle.
Seule la pratique mène à la maîtrise 🙂

Bien sûr que la retombée peut sembler décourageante, et plus vous aurez fait de tentatives d’arrêt, plus votre confiance peut en prendre un coup !

Pourtant, cet écart ne fait pas de vous une mauvaise personne, ni la dernière des nullités ! Votre valeur ne dépend pas  du fait que vous ayez rechuté ou non.

Inutile aussi de vous flageller de remords : se laisser aller à la culpabilité est non seulement complètement inefficace mais accentue encore le problème.

Cette rechute est là pour vous informer qu’une étape a été loupée : en effet, son déroulement est aussi prévisible qu’une équation mathématique.

La prévenir reste la meilleure des solutions, pour cela, il va falloir identifier tous les facteurs de risques.

Vous devez êtes préparé psychologiquement à ce qu’il y ait des moments moins évidents.

Parfois, c’est votre plan qui n’a pas été suffisamment préparé : certaines personnes, certes, réussissent à arrêter en ayant décidé sur une impulsion mais en général une bonne préparation sera beaucoup plus efficace. Se libérer du tabac réclame du focus sur son objectif, de la détermination et de l’énergie sur plusieurs semaines ! Ce n’est pas un parcours de plaisance ni un jeu. Pas la peine donc de mener plusieurs résolutions de front pendant votre arrêt: vous ne pouvez pas tout faire en un seul mouvement même si votre cerveau déborde d’envies et de buts. Votre priorité numéro « un » doit être l’arrêt et un jour sans tabac doit toujours être considéré comme un jour de succès.

Voyons ensemble sur quel terrain favorable la retombée s’installe

Le risque est accru si :

  • votre sevrage est tout récent.
  • vous vous sentez tellement confiant que… « Ce n’est pas pour une.. » !
    Le déni du phénomène de dépendance est souvent à l’origine d’une rechute, on ne se rend pas compte à quel point on peut vite retomber dans son circuit.
  • vous gardez un paquet sous la main.
  • vous n’avez pas jeté tout ce qui vous relie au tabac chez vous.
  • des situations stressantes font leur apparition durant le sevrage : décès, maladie, licenciement, conflits familiaux…
  • votre partenaire et/ou votre entourage sont fumeurs
    Il est vrai que dans ce cas, vous êtes soumis à un challenge plus important. On ne peut imposer nos besoins aux autres mais on peut parler de notre démarche, demander du soutien et trouver des compromis.
  • vous vous relâchez trop dans une sortie alors que votre sevrage est encore frais

 

Autres déclencheurs possibles :

  • après un bon repas un peu arrosé
  • après avoir fait l’amour
  • après une pub ou un film impliquant une personne qui fume
  • quand vous avez faim et rien à vous mettre sous la dent
  • après une prise de poids

 

Face à ces facteurs, plusieurs rationalisations peuvent venir titiller votre esprit tel un petit diable qui vient vous tenter : méfiez-vous en comme la peste !

Pour cela, gardez bien à l’œil toutes les petites phrases suivantes et dites-vous bien que dès qu’elles surgissent, vous devez absolument les ignorer ! Rappelez-vous que se sont justes des pensées, des impulsions et que si vous tenez bon, elles auront tôt fait de s’évanouir

« J’ai quand même raté mon engagement, autant continuer maintenant »
Ah ce fameux tout ou rien ! Ce mode de pensée est le meilleur moyen d’échouer.
Visez à faire de votre mieux et non à être parfait directement : la perfection n’est pas de ce monde ; la viser c’est viser une chimère et préparer le nid à l’inaction.

« Ce n’est pas une cigarette qui fera la différence »
Et bien si justement : chaque bouffée supplémentaire est un pas de plus vers la maladie, un clou en plus pour votre cercueil. Plus longtemps et plus souvent vous fumez, plus graves seront les effets sur votre santé. Moins de tabac vaudra toujours mieux que plus !

«  Je recommencerai mon sevrage plus tard, j’ai trop de stress pour le moment »
« J’ai pas le temps de m’occuper de cela pour l’instant, j’ai déjà tant de choses à régler ! »

Votre santé n’attend pas…et si vous tombez malade, vous aurez encore plus de stress !
Par ailleurs, demain, demain, demain…se traduit souvent « par jamais » ou « par trop tard » !
Au contraire, la confiance que vous gagnez en maintenant le cap de l’arrêt peut vous aider à surmonter d’autres difficultés.

« Au fond, je connais plein de gens qui fument et qui sont en bonne santé et puis je me sens en forme ! »
Sauf que les apparences sont souvent trompeuses et que la maladie se construit l’air de rien avant d’enfin apparaître dans toute sa splendeur !

« Après cette semaine difficile, j’ai bien droit à une petite récompense après tout ! »
Bien sûr que vous méritez des gratifications, des récompenses mais je suis sûre que votre imagination peut aller plus loin que de simplement prendre une cigarette ! Faites une liste des petites choses qui vous font sainement du bien et dans laquelle vous pourrez puiser à volonté 🙂

« Bon d’accord je refume mais j’ai remplacé par des cigarettes légères »
Sauf que ces cigarettes sont tout aussi dangereuses et qu’on a souvent tendance à tirer plus de dessus et à aspirer plus profondément la fumée…Bref, match nul ..

 

Alors que faire ?

Votre premier réflexe en cas de rechute doit être de trouver d’autres occupations plutôt que de ruminer sur ce qui vient de se passer :

  • Sortez de chez vous, allez vous balader un peu.
  • Appelez un proche.
  • Faites une séance de sport ou de relaxation.
  • Lisez un bouquin.
  • Regardez une vidéo boostante.
  • Prenez un bon bain.
  • Regardez un bon film ou mieux aller au cinéma.
  • Pensez aux difficultés déjà surmontées et rappelez –vous que votre but est de retrouver une bonne santé.
  • Offrez-vous une petite douceur de remplacement, achetez-vous un petit quelque chose qui vous fait plaisir.
  • Faites la liste des achats que vous allez pourvoir faire avec l’argent économisé 🙂
  • Répétez-vous certaines phrases comme un mantra : « Je mérite de me sentir bien et d’être en santé », « Mon corps est précieux, je lui dois protection et respect »…
  • Eventuellement, échangez avec d’autres qui sont passés par là ou qui sont dans le même cheminement que vous.

A vous maintenant ! Listez vos propres risques de rechute, vos propres déclencheurs. Si vous avez déjà connu plusieurs tentatives,  repassez le film de vos rechutes précédentes pour identifier ce qui est intervenu.

Florence
Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

 

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.