Existe-t-il un profil type de Monsieur ou Madame Accro?

Autrement dit, il y a –t-il des personnalités particulièrement addictives ?

No stress, il s’agit là d’une étiquette comme il y en a tant d’autres, si elle vous déplaît remplacez-là par « personnalités à risques à développer des attitudes toxiques »…ou encore inventez votre propre expression 🙂 !

Depuis plusieurs années, le débat est ouvert et les recherches se multiplient pour comprendre pourquoi certaines personnes tombent dans la dépendance alors que d’autres pas.

Comme si certains individus pouvaient être appelés à développer différents types d’addiction : tabac, alcool, anorexie, boulimie, dépendance aux jeux, au shopping…Voire même à les cumuler !

Y aurait-il dès lors chez ces hommes ou ces femmes plus de risques lors d’un sevrage tabagique de tomber dans une autre habitude addictive ?

Le mystère est complexe et pas totalement élucidé mais certaines pistes semblent se dégager et être pleinement admises. Voyons cela ensemble :

  • De plus en plus, il semblerait que cette prédisposition à la dépendance soit en partie génétique, héritée de l’un des parents (ou des deux). Ainsi si un des parents est fumeur, il y aurait plus de chances pour vous de l’être aussi (même si, étant petit, vous réprimandiez le dit parent sur son comportement 🙂 )
  • Un autre facteur, serait lié aux personnalités aimant les sensations fortes, ayant toujours besoin de stimulations. Cette recherche d’adrénaline et d’intensité peut ainsi mener non seulement à des conduites à risques (sports plus dangereux, conduites sexuelles non protégées…) mais aussi à l’utilisation de substances modifiant l’état psychique (drogues, alcool, tabac, médicaments..)

  • Autre élément : l’exposition de manière intense et récurrente au stress. Vous me direz que le stress est quelque chose que l’on peut travailler et apprendre à gérer, ce qui est vrai. Maintenant, certaines personnes sont plus sensibles que d’autres (cfr les Hypersensibles ou les Hauts potentiels) et ont plus de mal à gérer l’afflux de stimuli que nous amène la vie quotidienne. Dans ce cas, la cigarette peut être associée à « Stop ! J’ai besoin de me calmer ».

Pour savoir si vous êtes plus susceptible de souffrir d’addictions, quelques questions peuvent vous aider.

 

Petite remarque cependant : rien n’est inéluctable (à part le changement et la mort 🙂 ) et le but n’est pas de porter un jugement sur vous-même ou de vous dénigrer. L’idée est de mieux vous connaître, de mieux cerner vos mécanismes pour ensuite mieux les contourner ou trouver des outils pour les éviter.

  • Avez-vous tendance à prendre une cigarette ou un verre d’alcool quand vous vous sentez anxieux(se) ou énervé(e) ?
  • Avez-vous déjà consommé d’autres substances (cocaïne, cannabis,…)
  • Avez-vous tendance à consommer beaucoup de médicaments  ou avez-vous déjà été soigné pour d’autres addictions ?
  • Avez-vous tendance aux habitudes autodestructrices : s’endetter dans le jeu ou des achats compulsifs, avoir des relations sexuelles à risques, prendre du poids de façon considérable, s’automutiler…

 

Si la réponse est oui à une ou deux de ces questions, veillez à être particulièrement vigilants, à identifier les éléments déclencheurs, à développer d’autres stratégies (relaxation, suivi thérapeutique,). Vous flageller n’apportera rien si ce n’est d’accentuer le problème (ou d’en rajouter un). Orienter doucement vos pensées vers la bienveillance et le respect envers vous-même. Vous pouvez le faire 🙂 !

Des questions ou des commentaires ? La parole vous est donnée 🙂

Florence
Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

Share

One thought on “Existe-t-il un profil type de Monsieur ou Madame Accro?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.