Être enceinte et fumer : Quels sont les risques essentiels et quelles astuces ?

Fumer n’est effectivement pas sans conséquence sur le développement du fœtus.
Notons que les risques qui vont suivre seront d’autant plus importants que le nombre de cigarettes consommées sera élevé (avec un risque sévère si on atteint les 30  cigarettes par jour)

Quels sont donc ces principaux dangers qui peuvent être doublés, voire triplés ?

  • Un des premiers risques est celui de développer une grossesse extra-utérine.
  • La possibilité d’une fausse couche spontanée est également accrue en raison de l’action de la nicotine qui rend la qualité de la muqueuse utérine moins bonne.
  • On retrouvera également une existence plus marquée d’anomalies dans l’insertion du placenta (insertion plus basse).
  • Des métrorragies peuvent survenir au troisième trimestre de la grossesse, à savoir des pertes de sang utérines plus ou moins importantes.
  • Le tabac peut également provoquer un accouchement avant terme en raison notamment d’une rupture prématurée des membranes.
  • Certains éléments essentiels à la croissance de l’enfant ont du mal à être transférés dans le placenta en raison de certaines substances contenues dans le tabac (cfr le cadmium)
  • Le bébé in utero se retrouve avec moins d’oxygène alors qu’il en a grandement besoin ; il se retrouve aussi avec du CO…dont il n’a, par contre, vraiment pas besoin.
    La fumée contenant une multitude de substances toxiques, le développement de l’enfant  peut en être perturbé. Des problèmes respiratoires futurs sont à prévoir.
  • Un poids de naissance moindre d’environ 100 à 250 grammes
Share