L’addiction aux tentatives de suicide est-elle possible ?

Et la réponse est malheureusement « oui » même si ce phénomène est assez rare. Il ne s’agit pas ici de tentatives de suicide qui peuvent ponctuer une vie à 2 ou 3 reprises lors d’épisodes de dépression profonde ou de désespoir.
Cet article vise une compréhension du phénomène en tant qu’addiction proprement dite.

1) Pourquoi une addiction ?

A la base, on aura une personne en proie à de grosses difficultés interpersonnelles, ayant un trouble identitaire et avec un sentiment de vide intérieur abyssal.

Ensuite :

  •  Le passage à l’acte est répétitif et se produit par cycle.
    L’aspect cyclique n’apparaît pas toujours de façon évidente au début. Souvent c’est une expérience précise qui va servir de déclencheur voire de révélateur.
  • La personne ne parvient pas à résoudre son malaise par d’autres moyens.
  • L’acte suicidaire est perçu comme le moyen ultime de sortir de son état soit via le moyen utilisé (médicaments, mutilation) soit par l’état engendré (torpeur, apesanteur, perte de conscience, disparition momentanée de la souffrance…)