La trichotillomanie…Ou quand s’arracher les cheveux n’est plus une expression mais une réalité…

Mais quel est donc ce trouble qui handicape l’existence de certaines personnes et pourquoi en parler dans un site dédié aux addictions ?

Voyons d’abord le trouble en lui-même :

Il s’agit de personnes qui souffrent d’une compulsion à s’arracher les cheveux ou encore les cils, les sourcils, les poils, la barbe. Le site d’arrachage peut changer selon les moments de vie.
Le trouble peut devenir chronique ou apparaître par phases. Il peut entraîner des zones clairsemées comme il peut conduire à une alopécie sévère.

La plupart du temps, les cheveux arrachés seront avalés avec leur bulbe.

Les crises se font généralement en solitaire et toucheraient davantage les femmes.

Share