Vapoter en quelques règles !

Même si nous disposons de peu de recul à ce jour, il reste néanmoins que la cigarette électronique vous causera moins de souci que la cigarette ordinaire !
Si vous avez décidé d’y adhérer pour vous libérer du tabac, voici quelques conseils d’usage avant de vous y mettre 😉

Je vapote où je veux, quand je veux ?

Et bien malheureusement non !
Tout comme pour le tabac, les endroits publics fermés ne vous seront pas autorisés : que vous fumiez dans un établissement où que vous soyez un gérant d’établissement tolérant, l’amende encourue peut être de taille.
Sont donc bannis : les établissements scolaires et de formations, les moyens de transports collectifs, les lieux de travail…

Pourquoi je privilégierais la cigarette électronique ?

Même si on n’a pas encore toutes les données, les recherches sont assez claires : dans la vapotage, les substances favorisant le cancer  sont  réduites de 97%.
Pour ce qui est du risque cardiovasculaire, les résultats à ce jour ne sont pas encore probants.

J’achète le matériel n’importe où ?

Privilégiez  les conseils en direct d’une boutique spécialisée, surtout si vous débutez le processus.
Pas la peine d’opter pour un matériel sophistiqué pour autant : alliez qualité et simplicité 🙂
Pour ce qui est du choix du liquide : il vous faudra probablement en tester quelques-uns avant de faire le choix qui vous convient le mieux.
Afin d’éviter le découragement et le retour au tabac, vous devez donc viser une sensation de plaisir au travers de l’arôme choisi.
Si vous y ajoutez de la nicotine, démarrez doucement (entre 6 et 8 mg/ml).
Si cela vous semble trop insipide, augmentez un peu la dose. Inversement, la présence de toux sera le signal d’un dosage trop élevé !

Je vapote comme je fume ?

Oups ! Non !
Allez-y plus doucement : votre inspiration doit être plus tranquille que quand vous tirez sur une clope.

Veillez à une présence suffisante de liquide car une surchauffe (repérable à une odeur de cramé) va vous confronter à une émission de composés toxiques.

Pensez à remplacer la résistance tous les 15 jours.

Au début, n’hésitez pas à vapoter quelques bouffées régulières tout  au long de votre journée. Ensuite espacez en douceur 😉

Vous avez déjà vaincu la cigarette, alors donnez-vous le temps de 4 à 6 mois pour vous passer de la cigarette électronique. Si maintenant, cela vous semble trop compliqué et que vous craignez un retour au tabac, dites-vous que vapoter reste une meilleure option  pour votre santé, donc respectez la vitesse qui vous convient 😉

Je vous souhaite une délicieuse semaine où prendre soin de vous se fait en toute simplicité.

Florence,
Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

Share

À quoi être vigilant après le sevrage ?

Ça y est ! Vous avez arrêté, vous êtes fier(e) de vous et vous tenez le cap depuis quelques semaines.
Et pourtant, l’une ou l’autre envie vient encore vous titiller…Que faire pour éviter d’y céder ?
Vous avez déjà une de nombreuses pistes dans les articles précédents :

Et voici une petite astuce supplémentaire :

Certains de vos proches même s’ils étaient fumeurs vous ont sans doute encouragé(e) quand vous aviez décidé d’arrêter. Certains veillaient, entre autres, à ne pas fumer devant vous, à ne pas laisser leur paquet de cigarettes traîner.

Seulement voilà, maintenant ils se sont déjà habitués à votre arrêt et ne pensent plus à faire attention.

Bien sûr, les autres sont libres de continuer à fumer.
Néanmoins, si vous ressentez encore des pointes d’envie, n’hésitez pas à continuer à solliciter leur soutien. Souligner l’importance de votre requête avec bienveillance, ils seront sans doute ravis de vous être toujours utiles 😉

Par ailleurs, cela souligne votre arrêt et que c’est possible de le faire même si ce n’est pas toujours simple. Et qui sait, vous finirez peut-être par leur servir de modèle en prenant soin de vous. J’ai bien dit en prenant soin de vous et non en les jugeant ou en les critiquant 😉

Imaginons plusieurs personnes qui sortent du bureau en même temps et qui voient devant eux un de leur collègue ramassant une cannette vide par terre pour la jeter à la poubelle. L’une de ces personnes va à sa voiture et remarque des publicités déposées sur son pare brise…Ayant vu quelques instants auparavant son collègue veiller à la propreté, il y a beaucoup plus de chances qu’elle ne jette pas ces papiers par terre mais bien à la poubelle. Ce qu’elle n’aurait peut-être pas fait sans l’incident précédent 😉

Alors faites d’une pierre deux coups : continuer à solliciter l’aide de votre entourage tout en leur servant de modèle, l’air de rien 😉

Je vous souhaite une délicieuse semaine 😉

Florence,
Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

Share