La potomanie : lorsque l’eau elle-même devient une drogue !

Mais que recouvre donc ce terme ?

Parfois répertoriée dans les troubles du comportement alimentaire, la potomanie consiste en un besoin permanent et irrépressible de boire de l’eau (préférentiellement de l’eau même si d’autres liquides peuvent y être associés).
La compulsion est telle, que la consommation peut parfois aller jusqu’à 10 litres par jour !

Si l’on entend souvent dire qu’il faut bien s’hydrater pour être en forme, il faut savoir qu’au-delà d’un certain nombre de litres, le corps ne parvient plus à gérer ni à éliminer.

La diminution de sodium au sein de l’organisme atteint un seuil dangereux avec son lot de nausées, crampes, migraines, douleurs dans les membres…
Les reins ne savent plus suivre et on peut aboutir à une véritable intoxication par eau avec une rétention hydrique et des oedèmes parfois conséquents, voire mortels (notamment au niveau du cerveau).

Des raisons parfois physiologiques

J’ai souligné plus haut que ce trouble était « parfois » répertorié comme TCA.
En effet, la potomanie n’est pas toujours un trouble d’ordre psychologique.
D’autres raisons de santé peuvent en être à l’origine (on parlera alors plutôt de polydipsie) :

  • Un problème de diabète sucré.
  • Un problème de diabète insipide ne permettant pas aux reins de fonctionner normalement et avec absence de l’hormone antidiurétique.
  • Dérèglement des centres cérébraux s’occupant de la soif.
  • Troubles neurologiques avec atteinte de certaines zones du cerveau.
  • Conséquences d’une prise médicamenteuse donnant un sentiment de soif aigu.

Je ne m’étendrai pas davantage sur cet aspect médical pour revenir à la potomanie en tant que trouble psychologique

Comportements

L’entourage ne s’en rend pas toujours compte et ne s’en formalise pas vu qu’il s’agit simplement d’eau, mais le sujet va, l’air de rien, organiser sa journée autour de sa problématique. Il sera toujours accompagné d’une bouteille d’eau et sera un assidu des cafétérias, bistrots (et pas pour boire de l’alcool), distributeurs…
Notons au passage qu’il fréquente aussi beaucoup les toilettes environnantes 🙂 en raison d’une polyurie marquée (sécrétion d’urines en quantité importante)

Causes psychologiques

Notons que la potomanie est plus souvent un trouble associé à une autre souffrance qu’une maladie en tant que telle.

  • Elle peut être un symptôme secondaire à une maladie mentale (cf. la schizophrénie, démence, psychose)
  • Elle peut être l’objet d’un TOC (Trouble Obsessionnel Compulsif)
  • Elle peut accompagner la personne boulimique lorsqu’elle tente de remplir le vide en elle sans avoir recours à la nourriture.
  • Elle sera l’alliée de la personne anorexique lorsque celle-ci est soumise à la pesée par ses proches ou le personnel médical. Il s’agit alors de boire beaucoup d’eau en peu de temps pour que l’aiguille affiche plus sur la balance. L’eau lui permettra aussi de moins sentir la faim.

Traitement

Il découlera du problème de base : si le problème primaire est un trouble psychiatrique, il faudra donner le traitement approprié.

Sinon, la prise en charge thérapeutique est assez similaire à celle des personnes qui souffrent de troubles du comportement alimentaire.

Des questions ? Un commentaire ? C’est ici dessous que ça se passe 🙂

Florence
Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.