Les 7 clés incontournables pour garder naturellement son poids d’équilibre : Clé N°2 : Savourer en toute conscience et sans culpabiliser !

Cette phase vise à pouvoir installer le schéma suivant :

« J’observe, je comprends, je tire des conclusions, j’agis en fonction ! »

On va donc commencer par l’observation et contrairement à ce qu’il y paraît, ce n’est pas l’étape la plus simple ! Pourquoi ?
Parce qu’il va s’agir de vous observer longuement et sans jugement !!!!!

Le but ultime étant de vous rendre compte pas vous-même que votre corps est digne de confiance et sait ce qui est bon pour vous. Rien que cela 😉

1.Phase d’observation et d’écoute bienveillante de votre corps

Vous avez du mal à croire que votre corps est votre meilleur allié ?
Pas besoin d’y croire, vous allez en faire l’expérience par vous-même !

Attention, ne bâclez pas cette phase sous prétexte que vous voulez perdre du poids vite fait, bien fait !

Si vous vous battez depuis des années avec votre balance, ça ne vient pas à quelques semaines et promis, vous ne le regretterez pas !

L’idée est donc la suivante : pendant quelques semaines, prenez le temps de manger consciemment (je vous expliquerai plus bas ce que j’entends par là) et observez les réactions de votre corps avant, pendant et après le repas. Laissez de côté tout jugement et toute critique, ceux-ci ne vous seront d’aucune utilité.

Ainsi vous allez constater la manière dont votre corps vous renseigne sur ce qui est bon pour vous.
Ses signaux peuvent être multiples : sensations de faim ou de satiété, de confort ou d’inconfort, digestion difficile, plaisir ou absence de goût…

Soyez persévérant, ces messages ne vous seront pas nécessairement clairs de suite, il faut faudra un peu de pratique pour affiner vos observations et mettre des mots dessus.

C’est une expérience à vivre, il n’y a donc ni réussite ni échec…Il importe juste de prendre son temps.
Et si vous avez besoin d’observer 500 repas pour comprendre les choix alimentaires qui vous conviennent le mieux, et bien, ce n’est pas grave, le jeu en vaut la chandelle.

Vous êtes né(e) pour que votre relation à la nourriture se fasse naturellement. Or,  vous avez perdu le contact avec cette faculté naturelle, mais vous pouvez la réapprendre.

Alors, détendez-vous, savourez et constatez.

2.Devenir son propre laboratoire d’expériences

Apprendre à savourer en toute conscience

Ne bannissez aucun aliment, au contraire ! Faites une sélection de vos mets préférés et lorsque vous vous mettez à table, faites appel à chacun de vos sens :

  • Fermez les yeux et commencez par humer ce que vous allez manger, imprégnez-vous des senteurs.
  • Découvrez ensuite les saveurs qui vont éclater dans votre bouche, prenez conscience des goûts et des textures, donnez-vous le temps de bien mastiquer votre nourriture.
  • Ingurgitez et soyez ensuite attentif à l’arrière-goût.

Chaque bouchée doit être une « expérience découverte » en soi !

Notez vos premières remarques dans un carnet que vous aurez prévu à cet effet :

Qu’est-ce qui vous a semblé particulièrement agréable ? Qu’est-ce qui vous a déçu ?

Préférez-vous certaines textures ? …

Astuces supplémentaires

  • Dans tous cas, prenez le temps de vous asseoir !!!! Même pour déguster une simple praline.
  • Évitez toute distraction : il est clair que si vous restez branché(e) à votre ordi, votre Gsm ou si vous suivez votre émission préférée à la télévision, vous ne pourrez pas garder le focus sur toutes les sensations ! Vous aurez emmagasiné la totalité de votre plat mais savouré que la moitié ! Pas vraiment excitant comme deal.

Ne me dites pas que ça vous intéresse d’accepter les calories sans prendre le plaisir !

Je ne dois pas vous expliquer que la nourriture n’est pas seulement là pour votre survie physique mais qu’elle est aussi là pour vous faire du bien émotionnellement !

Si vous répondez à vos mails en mangeant votre sandwich, le plaisir que celui-ci aurait pu vous procurer va passer à la trappe. Résultat ? Vous aurez d’autant plus envie de remanger plus tard car l’émotionnel n’aura pas été satisfait

  • Que vous mangiez avec vos mains ou avec des couverts, déposer tout tant que vous n’avez pas terminé ce que vous avez dans votre bouche ! Si vous êtes occupé(e) à rassembler votre prochaine bouchée sur la fourchette, vous n’êtes pas présent à savourer ce qui est en cours !
  • Mangez avec plaisir et ce qui vous fait envie même en présence d’autrui. Vous priver par crainte du regard des autres ne va rien solutionner ! Vous mangerez le double en cachette. Les gens qui ont un poids « normal » mangent ce qui leur fait envie même en compagnie d’amis ! La nourriture c’est une story entre vous et votre corps, ça ne concerne personne d’autre ! Donnez-vous la permission de manger ce que vous voulez, de savourer pleinement et de laisser de côté la culpabilité.

3.Votre tâche cette semaine…

Gardez votre carnet d’observation bien en vue.

Notez ce que vous mangez, à quelle heure et avec qui…

Allumez tous vos sens et remarquez les sensations corporelles avant, pendant et après le repas.

Observez votre discours mental intérieur.

4.Faites un premier bilan

Quels sont les messages envoyés par votre corps ?

Avec quels types de repas et / ou dans quelles circonstances votre corps s’est-il bien senti ?

Dans quel contexte et/ou avec quels aliments votre corps s’est-il senti inconfortable ?

Qu’est-ce qui vous a surpris (concernant les goûts, les textures, …)

Quels sont les messages de votre mental ?

Avez-vous été parasité(e) par des pensées ou croyances dévalorisantes ?

Quel a été votre discours intérieur pendant le processus ?

Quels messages repérez-vous comme venant de vous-même ou venant de l’extérieur (parents…) ?

Conclusion :

Comme nous l’avons évoqué dans le précédent article, nous devons réapprendre à faire confiance à notre corps et à l’écouter. Un bon moyen d’y arriver est de prendre le temps de savourer chaque bouchée sans se laisser happer par les distractions extérieures. Prenez le temps de vous asseoir à chaque repas, de vous reconnecter aux goûts et saveurs. Pris(e) par d’autres occupations, le plaisir de manger sera éludé et votre émotionnel réclamera doublement sa part !

Je vous souhaite une douce semaine à l’écoute de vous-même !

Florence

Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.