Les 7 clés incontournables pour garder naturellement son poids d’équilibre : Clé N°1, écouter son corps

Tout le monde l’a maintenant bien compris, le corps n’est pas une simple équation mathématique et le surpoids est  le reflet d’un dysfonctionnement autre qu’un simple calcul de calories.

Ce ne sont pas vos kilos en trop le problème mais bien ce qui vous a amené(e) à en prendre !

Pensant bien faire vous avez voulu éradiquer ces kilos mal vécus en contraignant votre corps de multiples façons : pilules amaigrissantes, chirurgie, régimes restrictifs, Sleeve, By Pass…et j’en passe.

Et de nombreuses fois, toutes ces solutions se sont soldées par des échecs à plus ou moins long terme.

Résultat : vous détestez plus que jamais votre corps et essayez de le contrôler encore plus.

Mais soyons clairs : détester votre corps n’a jamais aidé à le faire maigrir !

Plus vous vous méprisez, plus vous refoulez vos émotions, plus vous vous martyrisez, plus vous avez des chances d’aller chercher du réconfort…au sein de la nourriture !

La boucle est bouclée.

Le chemin vers le bien-être à plus de chances de se réaliser si vous apprenez à vous faire confiance et à écouter votre corps et vos émotions.

Alors, arrêtez d’attendre d’avoir maigri pour vous aimer, pour acheter des vêtements qui vous plaisent, pour être bienveillant(e) envers vous-même !

S’il est important de trouver ce qui, chez vous, entraîne une surconsommation d’aliments, on peut aussi se poser la question de comment font ceux qui restent naturellement dans un poids santé. Quel est leur secret ? 

Remarque : Pour cet article et ceux qui vont suivre, j’exclus évidemment tout problème de santé pouvant causer une perturbation du métabolisme et nécessitant un suivi médical.

Leur recette tourne en fait autour de 7 points :

  • Ils sont à l’écoute de leur corps.
  • Ils mangent en toute conscience et savoure ce qu’ils mangent sans culpabiliser.
  • Ils ne se nourrissent que lorsqu’ils ont réellement une sensation physique de faim.
  • Ils arrêtent de manger une fois satisfaits et non lorsqu’ils sont sur le point d’exploser.
  • Ils ne se privent pas des aliments qu’ils aiment.
  • Ils sont aussi à l’écoute de leur corps après le repas.
  • Ils accueillent leurs émotions plutôt que de les entasser sous une couche de nourriture.

Commençons par voir plus en détails le premier point….

1)Être à l’écoute de son corps

Votre corps sait exactement ce dont vous avez besoin et en quelle quantité.

Bébé, il est plus que probable que vous ne mangiez que lorsque vous aviez réellement faim. Au-delà, vous aviez l’art de détourner votre tête avec vigueur.

Mais que s’est-il  donc passé ensuite ? Pourquoi ne reconnaissons plus ces signaux ?

Parce que nos parents et la société nous ont amené(e)s à ne pas gaspiller, à manger tout ce qu’il y avait dans notre assiette et surtout à manger à certaines heures que nous ayons faim ou non. Et vlan, nous n’écoutons plus notre corps !

2)Une alimentation idéale pour tous ?

Et bien non…
Bien sûr, c’est toujours mieux de manger frais et bio plutôt que des plats industrialisés, on est bien d’accord.

Au-delà de cela, vos besoins ne sont pas ceux de quelqu’un d’autre, il n’y a pas de réponse unique à ce qui est bon pour vous.

Trop souvent, nous nous référons à des grandes théories, à de belles recherches, à la découverte de nouveaux régimes : nous demandons ainsi à notre mental et notre intellect de décider de notre alimentation.

Or il est bien plus important d’écouter votre corps plutôt que votre bavardage mental bourré de croyances.

3)Si votre corps va mal c’est que votre alimentation va mal aussi

Vous êtes obsédé(e) par une alimentation saine ?

Vous mangez pile poil aux mêmes heures ?

Vous vous fustigez quand vous faites un écart ?

Vous vous pesez tous les jours et faites un décompte minutieux des calories ingérées ?

Vous avez radié de votre quotidien certains types d’aliments ?

Alors votre corps est sûrement en souffrance et soumis à des mesures dictatoriales !

Alors vous écoutez vos grandes théories mais sûrement pas votre corps !

Une alimentation adéquate est celle où votre corps se sent bien !

Votre corps est unique et ses besoins le sont aussi.

De la même manière, chacun a un poids idéal qui lui est propre et en deçà duquel il est difficile de descendre.

Ne confondez pas un corps qui va mal avec votre morphologie. Si vous êtes petite, vous ne serez jamais grande ! Tout n’est pas sous votre contrôle !

Il y a ce que vous ne pouvez changer : vous pouvez néanmoins apprendre à vous aimer tel(le) que vous êtes.

Il y a ce que vous pouvez changer : non pas sous la contrainte mais par une bonne écoute de votre corps.

Vous ne faites pas confiance en votre corps ? C’est une blague !

Chaque jour vous pouvez marcher, courir, rester debout et maintenir votre équilibre sans même devoir y penser consciemment. Tout cela parce que votre corps et votre inconscient coordonnent plus de 639 muscles et plus de 200 articulations de façon automatique. Votre flux de sang circule en permanence dans des centaines de kilomètres d’artères et de capillaires.

Votre organisme s’occupe aussi de digérer votre nourriture, de distribuer les nutriments, d’éliminer ce qui doit l’être… Tout cela pendant que vous vaquez à vos occupations !

Votre corps et votre inconscient s’occupent de beaucoup de choses pour vous !

Votre corps vous lance tous les signaux qu’il faut pour que vous preniez soin de vous : que ce soit des signaux de faim, des signaux de fatigue, des douleurs. Il vous montre le chemin à suivre mais ne peut pas vous obliger à le faire. L’écouter c’est votre job !

4) Faites le bilan de vos croyances et mettez-les de côté !

Quelles sont toutes les croyances que vous avez bâties autour de la nourriture ?

  • Messages reçus de vos parents ? (« Finis ton assiette », « Si tu fais bien ceci tu auras un bonbon », « Ne mange pas maintenant c’est bientôt l’heure de diner »…)
  • Messages issus de vos lectures ?
  • Messages en provenance des médias ?
  • Recherche sur internet ?

Maintenant écoutez d’abord votre corps et mettez ces croyances en second plan !

Conclusion :

Bébé vous étiez capable d’écouter les signaux de votre corps.

Les animaux sauvages ne connaissent pas l’obésité car ils écoutent aussi leur corps.

Adultes, domestiqués par certains principes, nous ne l’écoutons plus.

Et pour peu que nous ayons des animaux domestiques, ces derniers ne l’écoutent plus non plus car nous mettons à leur disposition de la nourriture en permanence.

Pourtant notre corps sait ce qui est bon pour nous, ce dont nous avons besoin et en quelle proportion…Mais pour cela, nous devons réapprendre à déceler les messages qu’il nous envoie chaque jour.

Telle est la première clé pour retrouver un poids harmonieux.

Lors de notre prochain article, nous aborderons la deuxième clé : Savourer en toute conscience et sans culpabiliser.

Je vous souhaite une douce semaine à l’écoute de vous-même !

Florence

Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

Share

2 thoughts on “Les 7 clés incontournables pour garder naturellement son poids d’équilibre : Clé N°1, écouter son corps

  1. Merci Florence pour cette belle analyse. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.