Comment concrètement se réconcilier avec son corps et apprendre à s’aimer ? Fiche 1

Comme promis, voici la première fiche d’exercices pratiques pour créer une relation plus amicale avec votre corps !

« On n’est jamais aussi bien battu que par soi-même » Devise SHadok

 Préalable de départ :

Plus nous refusons notre corps tel qu’il est, plus il résistera et nous en fera voir !

C’est donc un combat aussi inutile qu’épuisant que vous perdrez à coup sûr.

 

Si vous confondez maîtrise de votre physique avec maîtrise de votre vie, vous êtes doublement perdant : vous mettez tout votre focus sur le combat avec votre corps et pendant ce temps-là, vous oubliez tout simplement de vivre !

Nous voilà même avec 3 souffrances pour le prix d’une : un physique différent de ce que l’on veut, une frustration obsessionnelle et notre énergie bouffée par le tout !

1) Commencez par un état des lieux comme si vous étiez spectateur : sans jugement, sans critique !

 D’accord, le travail est un peu fastidieux mais il en vaut la peine !

Pendant 3 semaines, vous allez vous balader avec un petit carnet en mains.

A  chaque fois que vous vous surprenez à vous dénigrer, sortez votre stylo (où un peu après si les circonstances ne vous le permettent pas 😉 et notez :

  • Quelle est la situation qui a enclenché le processus ? (Un essayage dans un magasin, la vue d’une copine qui fait du 34…)
  • Commentaires réalisés par votre petite voix destructrice ?
  • Émotions ressenties ?
  • Sensations ressenties dans votre corps ?
  • Action qui s’en est suivie ? (Prendre la sortie, arrêter votre activité, rentrer le ventre…)

Courage, patience et persévérance, ce n’est que pour 3 semaines J

2) Discussion avec votre petite voix destructrice

 Pour chacune des pensées négatives relevées, posez-vous les questions suivantes :

  • En quoi ai-je la preuve absolue que c’est vrai ?
  • En quoi ai-je la preuve absolue que les autres me voient comme je me vois ?
  • Quand je pense comme ça, comment je me sens, comment je me comporte (vous avez les réponses dans le premier exercice)
  • Sans ces pensées comment je me sentirais, comment je me comporterais ?
  • Ai-je une bonne raison de garder ces pensées ? Et peut-être que oui ! Peut-être que ces pensées vous protègent en fait d’autre chose comme la peur d’aimer ou la peur de l’engagement ou autre…Mais dans ce cas, ça vaut la peine de le reconnaître et de savoir que le combat est ailleurs.

3) Jouez à Sherlock Holmes !

  

Trouvez dans votre entourage 5 personnes vraiment contentes de leur corps et en harmonie avec lui ! Si, si !

D’abord bon courage : minces ou rondes, peu de personnes sont satisfaites de leur corps !

Inversement, les personnes que vous trouverez en accord avec leur corps ne sont pas nécessairement des top modèles ! Alors quid ?

Interrogez-les 😉

4) Passez 24heures sans vous dénigrer et sans penser à vos défauts !

Et portez votre attention sur les choses de la vie qui vous font du bien, qui vous font plaisir ! Profitez-en pour découvrir vos autres valeurs, pour définir d’autres buts qui pourraient faire sens pour vous ! Quelles sont vos autres aspirations de vie ?

Consacrez votre énergie à cette question vous sera beaucoup plus utile de de vous battre avec votre corps.

5) Écrivez deux lettres à votre corps !

  • Une à votre corps « Ami » en le remerciant de tout ce qu’il fait pour vous, de tout ce qu’il vous apporte.
  • Une à votre corps « Ennemi »

Ne vous arrêtez pas en si bon chemin :

Votre corps étant un proche avec lequel vous finirez votre vie, imaginez sa réponse à vos deux lettres…écrivez ses réponses…Allez, on y va !

Comme ce travail va prendre un peu de temps et de votre attention, je vais m’arrêter là pour aujourd’hui 😉

Une fois ce travail réalisé, ne vous prenez pas la tête avec « Pourquoi c’est ainsi ? » ! Laissez tomber le passé et il vous lâchera aussi. Concentrez-vous sur le « Comment en sortir ? ». Et c’est d’ailleurs ce que nous allons faire ensemble au fil des fiches à venir 😉

Dans quelques jours, je vous reviens avec la fiche II et d’autres astuces pour apprivoiser votre compagnon de route qu’est votre corps

Conclusion

 Ne gaspillez pas votre vie à vous battre contre vous-même, votre corps ne fera que vous narguer d’autant plus. Cela ne veut pas dire laisser tomber le fait de prendre soin de vous ! Bien sûr qu’il y a des choses que l’on peut améliorer, bien sûr que l’on peut embellir certains aspects pour autant que ceux-ci s’inscrivent dans un projet bien-être et non dans un projet contraignant. Plus vous tenterez d’avoir le pouvoir sur votre corps, plus il échappera à votre contrôle. Plus vous serez doux et bienveillant avec lui, plus il se mettra en harmonie avec vos désirs.

 

Je vous envoie le plein de douceur…Bonne réconciliation avec vous même 😉

Florence

Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.