Sports de haut niveau, croyances alimentaires et risque de TCA !

Dans cet article, je commencerai par des données d’ordre général pour ensuite faire l’une ou l’autre distinction selon le type de sport pratiqué.

Les personnes passionnées de sport, vont souvent adopter une alimentation qui sera influencée par différents facteurs :

  • L’éducation bien sûr : si le sport a débuté en bas âge, les croyances véhiculées par les parents peuvent jouer : « Si tu veux être un champion, il faut manger ceci ou cela … »
  • Les conseils des coachs ou entraîneurs : ceux-ci seront souvent pris comme étant paroles de l’évangile. L’entraîneur sera perçu comme celui qui sait ce qu’il faut manger pour réussir.
  • Les succès et les échecs : Une réussite pour rendre un aliment  magique, un échec peut rendre un aliment maudit. Ainsi naissent de nouvelles croyances alimentaires…
  • Le type de sport : sports à critères esthétiques et nécessitant un poids léger, sports à prise de masse, sports à catégorie de poids …

Voyons ce dernier point plus en profondeur

Sports à poids léger et/ou à critères esthétiques

Ex : Danse classique, gymnastique, jockey, natation, gymnastique, course à pied, ski de fond…
Mais aussi : certaines catégories dans le judo, la boxe, la lutte…

L’objectif étant de rester à un poids assez faible, la personne court le risque d’avoir des apports énergétiques insuffisants et ce d’autant plus que l’alimentation visera à réduire au maximum la masse grasse. L’individu côtoie ainsi le danger des régimes draconiens afin de rester à un poids souvent précis.
On comprendra aisément que toute une série d’aliments seront associés à l’idée que c’est mauvais pour la ligne :

  • Certains banniront les viandes
  • D’autres regarderont les féculents avec une grande méfiance
  • Les corps gras et les produits sucrés seront tous honnis
  • Certains ne verront que par les fruits, d’autres que par les légumes…
  • Certaines textures seront assimilées à des produits dangereux pour la silhouette : les petits pois, la banane…de part leur structure plus pâteuse seront mis de côté comme faisant trop grossir

Les aliments perçus comme faisant gonfler seront également évités même s’ils ont une faible teneur en calories (cf. quinoa, semoule, lentilles…)

Pour rappel, aucun aliment en soi ne fait grossir : tous ont leur place dans notre alimentation même les corps gras ou les glucides. Tout est une question de proportion !!

Share