Anorexie et confinement : Tenir bon et garder le lien !!!!

Les personnes souffrant d’anorexie risquent de voir leurs angoisses progresser et de perdre pied si elles restent isolées…

Maladie du contrôle absolu par excellence, l’anorexique aura sans doute plus de mal avec l’incontrôlable de la situation actuelle…

Si on peut se protéger au mieux du Covid 19 par le confinement, la pandémie et les mesures prises elles ne sont pas sous notre contrôle …

Plus important encore, les personnes atteintes de ce trouble ont pour la plupart un système immunitaire au plus bas, être malade du coronavirus risquerait dès lors de leur être fatal

Que faire pour les préserver ?

Analysons ensemble l’impact du contexte actuel et les éléments à surveiller …

Troubles du comportement alimentaire et confinement : une vulnérabilité accrue ?

Qu’advient-il des personnes souffrant de TCA en ces temps troubles du Covid 19 et du confinement ?

Le climat anxiogène dans lequel nous baignons actuellement a de fortes chances de les rendre plus vulnérables. Mais est-ce le cas pour toutes les personnes atteintes de ces troubles ?

Et qu’est-ce qui risque d’être particulièrement ardu durant cette période ?

Qu’est-ce qui peut aider ?

Voyons cela ensemble…

Je précise que dans cet article, j’évoquerai essentiellement les problèmes de boulimie et d’hyperphagie car je traiterai de l’anorexie et du confinement dans un article distinct qui sortira d’ici quelques jours.

De la même manière, je parlerai du risque accru d’autres conduites addictives sur mon blog « Se libérer du tabac et autres addictions ».

Les 7 clés incontournables pour garder naturellement son poids d’équilibre : Clé N°7 : Écoutez vos émotions avec bienveillance plutôt que de les ensevelir avec de la nourriture !

Ce n’est pas un scoop, la nourriture est souvent venue au secours de votre mal-être ou de votre stress en guise de compensation.
Ne rêvez pas, pas la peine d’éradiquer cette compensation avec un bulldozer, ça ne marchera pas. Pas de guérison sans compréhension !

La nourriture vous a aidé, vous a soutenu et a un sens ! Pas la peine de lui cracher dessus ou de vous traiter de tous les noms.
Ne vous calomniez pas de mauvaise volonté, ça n’a rien à voir avec votre détermination.

1) Avant de changer, là aussi il va falloir vous écouter (et faire la paix avec ce qui est !)

Quelle émotion vous porte vers quel aliment ?
Vous vous ennuyez, vous mangez quoi ?
Vous êtes triste….
Vous être angoissé(e)…
Vous êtes énervé(e)…
Vous manquez d’amour…
Vous avez besoin de reconnaissance…
Vous avez envie de changer de vie mais cela vous fait peur…

Si ce n’est pas une vraie faim, de quoi avez-vous vraiment besoin et que vous tentez de combler en mangeant sans faim ?

Les 7 clés incontournables pour garder naturellement son poids d’équilibre : Clé N°6 : Écoutez aussi votre corps après avoir mangé !

Lors d’une précédente clé, nous avons vu l’importance d’être à l’écoute de sa faim comme point de départ pour manger. Nous avions vu aussi comment identifier les signaux « stop » de votre corps. Mais l’observation ne s’arrête point-là ! Vous pouvez également mieux déterminer ce qui est bon pour vous en écoutant ce que votre organisme vous dit dans les heures qui suivent le repas.

Si vous avez activé l’alimentation en toute conscience, ce que vous et votre corps désirez le plus manger sont déjà davantage alignés.

Si vous sortez d’une période de régime axé sur des privations multiples, cet accord mettra un peu de temps avant d’être trouvé.

Pour que votre corps vous indique au mieux ce dont vous avez besoin, il va être essentiel d’écouter à la fois ses signaux de faim, ses signaux de satiété mais aussi ses signaux après avoir ingéré tel ou tel type d’aliment (ou boisson) !

Une santé et un poids équilibrés naîtront de cette persévérance d’observation que vous aurez.

Les 7 clés incontournables pour garder naturellement son poids d’équilibre : Clé N°5 : Gardez un large choix et ne bannissez pas vos aliments préférés

Bon d’accord, ça ressemble au paradis vu comme ça…

Et pourtant…Ce n’est pas le type d’aliments que vous mangez qui pose le plus problème ! Si vous partez d’une vraie faim et que vous vous arrêtez à la satisfaction et non à la saturation, ce n’est plus un souci.

Évidemment si vous avez mis dans la section « interdits » vos aliments préférés depuis un certain temps, la reprise peut être un peu compulsive mais très vite votre corps retournera à un certain équilibre pour autant que vous l’écoutiez attentivement.

 

1. Ne laissez plus certains mythes vous guider

 

Une croyance très commune est que sans graisse on ne peut pas prendre de poids.

Ah oui ?

Comment expliquer alors que nos éleveurs engraissent leurs animaux avec du blé et du maïs ? Le blé et le maïs ne sont pas imbibés de graisses pourtant ?

Comment expliquer que certaines personnes devenues végétariennes prennent malgré tout du poids ?

Comment expliquer que les « Sumo » sont si costauds en se nourrissant de riz et de légumes ?

 

Les 7 clés incontournables pour garder naturellement son poids d’équilibre : Clé N°4 : Stopper avant saturation !

 

Lors de la précédente clé, nous avons vu l’importance d’être à l’écoute de sa faim comme point de départ pour manger. Aujourd’hui, ce sont les signaux « stop » de notre corps que nous allons cerner afin de nous arrêter de manger sans être overdosé.

Pas la peine d’accuser votre corps d’en vouloir trop ou de vous trahir, si vous y êtes attentif(ve), il saura toujours la bonne dose dont il a besoin !

Si vous mangez sans fin, c’est que votre mental ou votre émotionnel est aux commandes !

Voyons plus en détails ces codes d’arrêt de votre corps…

 

1.Vous êtes suffisamment rempli(e) si :

 

  • Simplement vous n’avez plus faim ;-).
  • Si la nourriture n’occasionne pas de gêne dans votre corps.
  • Si vous vous sentez plein d’énergie après le repas.

  • Si vous sentez que les aliments commencent à être moins gouteux.
  • Si vous n’accordez plus aucune attention aux bouchées que vous portez à votre bouche 🙂

Petite remarque en passant, si vous n’avez pas écouté le signal de départ qu’est la faim, il y a très peu de chance que vous puissiez bien identifier les signaux « STOP ».

Les 7 clés incontournables pour garder naturellement son poids d’équilibre : Clé N°3 : Se nourrir si …et seulement si… vous avez physiquement faim

Lors de la précédente clé, nous avons vu l’importance de prendre le temps de savourer et de cesser d’être un mangeur productif et multitâches.

Ici c’est la question de la faim qui va se poser.

Alors bien sûr, beaucoup d’entre vous objecteront : « Mais il y a longtemps que je ne connecte plus les sensations de faim et de satiété ! »

Néanmoins, pour redevenir un mangeur équilibré et prendre un maximum de plaisir à ce que vous mangez, il importe de redécouvrir ces sensations.


Mais alors, à quoi ressemble cette fameuse faim physiologique et comment la distinguer d’une fausse faim ?

C’est ce que nous allons tenter d’identifier dans cet article 😉

Les 7 clés incontournables pour garder naturellement son poids d’équilibre : Clé N°2 : Savourer en toute conscience et sans culpabiliser !

Cette phase vise à pouvoir installer le schéma suivant :

« J’observe, je comprends, je tire des conclusions, j’agis en fonction ! »

On va donc commencer par l’observation et contrairement à ce qu’il y paraît, ce n’est pas l’étape la plus simple ! Pourquoi ?
Parce qu’il va s’agir de vous observer longuement et sans jugement !!!!!

Le but ultime étant de vous rendre compte pas vous-même que votre corps est digne de confiance et sait ce qui est bon pour vous. Rien que cela 😉

1.Phase d’observation et d’écoute bienveillante de votre corps

Vous avez du mal à croire que votre corps est votre meilleur allié ?
Pas besoin d’y croire, vous allez en faire l’expérience par vous-même !

Attention, ne bâclez pas cette phase sous prétexte que vous voulez perdre du poids vite fait, bien fait !

Si vous vous battez depuis des années avec votre balance, ça ne vient pas à quelques semaines et promis, vous ne le regretterez pas !

Comment concrètement se réconcilier avec son corps et apprendre à s’aimer ? Fiche 4

Alors, Comment s’est déroulé le processus pour les 3 premières fiches ?

La bienveillance germe-t-elle doucement ?

Sera-t-elle prête à fleurir pour le printemps ? 🙂

Allez ! On garde le cap ! Votre corps a encore besoin de votre amour !

Et pour cela, voici la 4 ème fiche 🙂

1) Retrouver de l’énergie

Tout comme pour le stress, la fatigue vient ternir notre vision de nous-même et du monde. Si la fatigue nous endort, elle vient cependant réveiller tous nos points sensibles.

Prendre soin de votre niveau énergétique est dès lors essentiel et va dépendre de plusieurs facteurs :

  • La qualité de notre sommeil
  • Notre activité physique
  • Notre façon de manger et de boire
  • Notre état de stress
  • Notre vision des choses
  • Les gens que nous côtoyons
  • Les activités qui emplissent nos vies
  • La façon dont nous percevons notre travail…

C’est ainsi que notre niveau de vitalité peut connaître de fortes variations au cours d’une journée :

  • Un moment sympa avec un être cher et …Hop…Vous voilà reboosté(e)
  • Une remarque cinglante de votre patron et…Hop…Vous voilà vidé(e) !

Afin d’identifier au mieux vos éléments « énergétivores » et « énergétiphiles », prenez le temps pendant un mois de tenir un petit carnet. Chaque soir, faites un petit bilan de ce qui a ponctué votre journée et notez à côté de chacune de ces choses si c’était revitalisant, neutre ou bouffant !

Une fois le bilan réalisé, prenez les décisions qui s’imposent et posez-vous les questions du paragraphe suivant 😉

Les 7 clés incontournables pour garder naturellement son poids d’équilibre : Clé N°1, écouter son corps

Tout le monde l’a maintenant bien compris, le corps n’est pas une simple équation mathématique et le surpoids est  le reflet d’un dysfonctionnement autre qu’un simple calcul de calories.

Ce ne sont pas vos kilos en trop le problème mais bien ce qui vous a amené(e) à en prendre !

Pensant bien faire vous avez voulu éradiquer ces kilos mal vécus en contraignant votre corps de multiples façons : pilules amaigrissantes, chirurgie, régimes restrictifs, Sleeve, By Pass…et j’en passe.

Et de nombreuses fois, toutes ces solutions se sont soldées par des échecs à plus ou moins long terme.

Résultat : vous détestez plus que jamais votre corps et essayez de le contrôler encore plus.

Mais soyons clairs : détester votre corps n’a jamais aidé à le faire maigrir !

Plus vous vous méprisez, plus vous refoulez vos émotions, plus vous vous martyrisez, plus vous avez des chances d’aller chercher du réconfort…au sein de la nourriture !

La boucle est bouclée.

Le chemin vers le bien-être à plus de chances de se réaliser si vous apprenez à vous faire confiance et à écouter votre corps et vos émotions.

Alors, arrêtez d’attendre d’avoir maigri pour vous aimer, pour acheter des vêtements qui vous plaisent, pour être bienveillant(e) envers vous-même !

S’il est important de trouver ce qui, chez vous, entraîne une surconsommation d’aliments, on peut aussi se poser la question de comment font ceux qui restent naturellement dans un poids santé. Quel est leur secret ? 

Remarque : Pour cet article et ceux qui vont suivre, j’exclus évidemment tout problème de santé pouvant causer une perturbation du métabolisme et nécessitant un suivi médical.

Leur recette tourne en fait autour de 7 points :

  • Ils sont à l’écoute de leur corps.
  • Ils mangent en toute conscience et savoure ce qu’ils mangent sans culpabiliser.
  • Ils ne se nourrissent que lorsqu’ils ont réellement une sensation physique de faim.
  • Ils arrêtent de manger une fois satisfaits et non lorsqu’ils sont sur le point d’exploser.
  • Ils ne se privent pas des aliments qu’ils aiment.
  • Ils sont aussi à l’écoute de leur corps après le repas.
  • Ils accueillent leurs émotions plutôt que de les entasser sous une couche de nourriture.

Commençons par voir plus en détails le premier point….