Anorexie : les comportements qui doivent alerter !

Aujourd’hui, nous allons voir ensemble  un faisceau d’attitudes qui peuvent signifier qu’un trouble alimentaire de type anorexique est en train de faire son nid.

Bien sûr, c’est la fréquence et l’intensité de ces signaux qui vont jouer. S’il s’agit d’éléments ponctuels ou isolés, pas de panique 🙂

Avant toute chose, signalons une constance : manger devient source d’anxiété voir de crises d’angoisse et le poids fond à vue d’œil !

Passons maintenant à une analyse plus détaillée

Un tri minutieux !

La personne souffrant de restriction alimentaire, a tendance à disséquer avec beaucoup d’attention son assiette : retirer la moindre trace de gras, éponger la sauce, enlever le beurre, enlever la peau de certains aliments…

Comportements « étranges » aux yeux des personnes extérieures

Utiliser une cuillère pour manger de la viande, manger les légumes avec les doigts, manger de la soupe avec une cuillère à café, couper ses aliments en morceaux minuscules voire même les émietter.
On peut retrouver aussi dans cette catégorie, la personne qui prend  une petite bouchée à l’entrée, une au plat et une au dessert : juste pour le goût, laissant le reste de l’assiette en plan.
D’autres vont mâcher pour avoir le goût et ensuite recracher plutôt qu’avaler.
Pour ce qui est des invitations à manger à l’extérieur ou au resto, elles sont évitées au maximum car vécues comme étant trop anxiogènes, trop compliquées à vivre.
Et ne parlons pas des fêtes qui constituent un véritable cauchemar pour la personne souffrant de ce trouble !

L’art du camouflage

Comme par exemple cacher certains aliments considérés comme « dangereux » sous sa salade pour ne pas les manger, cacher des aliments sous la table ou dans la poche d’un tablier pour pouvoir les jeter ensuite tout en donnant l’illusion aux autres d’avoir bien mangé…

Attitudes de dégoût récurrentes :

Ici, on retrouvera des commentaires très critiques sur toute une série d’aliments et sur les repas ; On observera également des expressions faciales de dégoût (des grimaces, des soupirs), des positions de recul (se tenir en retrait de la table..), des crispations assez nettes…

Des préférences qui ne trompent pas :

Aucun doute, les aliments qui remporteront la palme d’or sont ceux qui contiendront le moins de calories possible ! Les produits lights seront les seuls autorisés, le 0% étant parfait. Si le plat est imposé et comporte plusieurs types d’aliments, seuls les aliments légers seront consommés, les aliments diabolisés seront abandonnés à leur sort et resteront de côté.

Une vitesse particulière

Généralement la personne souffrant d’anorexie mangera très lentement, mettra beaucoup de temps à terminer son repas (pour autant qu’elle le termine) et va mastiquer à n’en plus finir.
Dans quelques rares exceptions, on peut trouver le phénomène inverse : à savoir une rapidité particulière.

Des rituels bien précis et propres à chacun :

Manger à des heures très précises, peser tout au gramme près, boire beaucoup d’eau pendant le repas, utiliser beaucoup d’épices (pour palier à la fadeur), faire des mélanges un peu particuliers, couper la nourriture d’une certaine manière, manger les aliments dans un ordre bien précis…

« Activité physique » excessive autour des gestes quotidiens :

Faire « x » flexions chaque fois qu’on va dans une armoire, se lever un maximum de fois de table…le tout visant à une dépense énergétique maximum.
Et bien sûr le sport sera roi et pratiqué à outrance pour forcer l’organisme jusqu’à ses derniers retranchements.
Etre empêché d’activité physique  (imprévu, blessure musculaire…) constituera une véritable angoisse.

Obsessions autour du corps :

Celui-ci, bien qu’allant chaque jour vers la maigreur, est perçu comme énorme, gras, monstrueux, tellement imparfait.

Prises de certaines substances …

…laxatives et / ou diurétiques (le tout sous couvert d’excuses diverses)

Chaque individu étant unique même si la souffrance peut être commune, cette liste n’est bien sûr pas exhaustive mais constitue une bonne base de repères. Si vous observez durablement ces signaux alors que la personne dit aller bien et faire « juste un petit régime »…restez vigilants…un danger est peut-être en train de s’installer. N’hésitez pas à prendre conseil auprès de professionnels de la santé.

Des questions ? Des commentaires ? Laissez un petit message…

Florence,
Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.