Vous vous disputez ? Ok ! Alors faites-le au mieux ;-)

Eh bien oui ! Qui ne s’est jamais disputé dans son couple ?

Non pas que je sois preneuse pour les conflits mais nous sommes des êtres humains et, limite, une absence totale de conflits m’inquièterait davantage 😉

Certes, on a chacun sa manière de se disputer: certains la joueront tout en froideur, d’autres seront comme un volcan en éruption dévastant tout sur son passage, d’autres tenteront de rester pondérés tout en exprimant ce qu’ils ont sur le cœur. Vous l’aurez compris , tout garder à l’intérieur n’est de toute façon pas une option favorable.

Si vous savez que ce sera un débat vain et une guerre d’égos, vous pouvez laisser tomber, c’est effectivement une perte d’énergie inutile.

Par contre si vos besoins essentiels sont en cause, il importe d’en discuter et de ne pas laisser les choses moisir à l’intérieur de vous comme au sein de la relation.

Oui mais alors, que faire quand la température de la discussion monte ?

C’est le but de cet article : vous livrer quelques pistes !

Éviter l’explosion nucléaire, quelques astuces :

  • Vous sentez que la moutarde vous monte au nez ? Prenez le temps de respirer profondément pendant 3-4 respirations…
  • C’est l’autre qui part en flèche ? Dans la mesure du possible proposer de reporter la discussion dans un moment plus calme…
  • Gardez à l’esprit l’effet rebond ! Si vous mitraillez l’autre de critiques, une rafale de même type a de fortes probabilités de revenir vers vous.
  • Plutôt que d’évoquer vos frustrations, communiquez vos besoins

Remarque :

Un besoin se doit d’être toujours en partie satisfait et ce de part et d’autre. Le désir n’est qu’un moyen parmi d’autres de satisfaire ce besoin. Ne confondez donc pas les deux 😉

Si vous n’avez plus mangé depuis 5 jours votre besoin est de vous nourrir, vous pouvez avoir le désir d’une pizza mais d’autres mets peuvent aussi satisfaire votre besoin. La pizza (votre désir) est une option parmi d’autres.

  • N’hésitez pas à impliquer l’autre : Que penses-tu de … ? Qu’est-ce que tu as compris de… ?
  • Montrez de l’intérêt pour ce que l’autre ressent.
  • Songez à toucher votre partenaire : je ne parle pas de lui mettre un coup de poing dans les lattes mais bien d’un toucher doux et bienveillant 😉
  • Évitez autant que possible les grands débats d’opinons qui fâchent et qui ne vont pas changer votre vie.
  • Autant que faire se peut, rangez les « Toujours », les « jamais » et …Heu…les insultes !
  • Si la discussion a démarré sur un sujet précis à régler, évitez de partir dans 10 autres directions ou de ramener avec vous toute la cargaison du passé.
  • Rappelez-vous qu’en finale on s’entend mieux sur un ton de confidence qu’en beuglant 😉
  • N’essayez pas de crever tous les abcès en cours d’un seul coup, vous risquez d’être sérieusement éclaboussé. Une chose à la fois…
  • Donnez-vous le droit de vous exprimer jusqu’au bout chacun pendant un laps de temps donné et égalitaire. Parler en même temps va juste créer une cacophonie où personne ne sera entendu Terminez par : « Et je t’aime quand même ».. 😉
  • Évitez les critiques qui touchent à la personne en elle-même. Parlez en termes de comportements. Et si on ne vous a pas demandé votre avis…dans l’idéal : abstenez-vous.
  • Vous n’êtes pas du même avis ? : pas grave, ce n’est pas dangereux pour votre intégrité, c’est juste une opinion différente pas une menace contre vous. Rien n’empêche de se respecter même si on ne partage pas le même point de vue
  • Gardez en ligne de mire que les hommes et les femmes n’ont pas toujours le même mode d’emploi quant à la façon de fonctionner. De nouveau, ce n’est pas une attaque contre vous, ce sont  juste des mécanismes distincts.
  • Prenez toujours la responsabilité de ce que vous faites, dites et ressentez ! L’autres est responsable aussi de ce qu’il dit et fait mais n’est pas responsable de ce que vous en faites ou de comment vous le ressentez. Chacun est 100% responsable de lui-même.

Conclusion :

Être en désaccord ou se sentir en colère font partie de notre humanité et c’est très bien ainsi. On n’a pas à se sentir coupable de cela. Par contre, on est responsable de ce qu’on en fait et de la manière de les transmettre. Afin de préserver au mieux la qualité du lien établi, prenez le temps de bien écouter ce que vous ressentez et le besoin qui s’y loge avant de communiquer. Tirer tous azimuts des balles de critiques ne vous apportera rien de constructif. Bon d’accord, dans certains cas ça peut défouler, mais il y aura certaines marques qui risquent de rester dans le cœur de l’autre longtemps après le combat…

Sur ce, je vous souhaite une semaine empreinte d’écoute et de compréhension

Florence

Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.