L’orgasme masculin : une mécanique si simple qu’il n’y paraît ?

Combien d’articles n’a-t-on pas lus sur les mystères de l’orgasme féminin ?
Est-ce vraiment tellement plus évident chez l’homme d’avoir du plaisir ?

Et bien non ! L’homme n’est pas une machine et son plaisir sexuel est lui aussi complexe et plein de subtilités. 🙂
Le sexe de l’homme a également ses secrets et son orgasme n’est pas toujours garanti !

Comment décrire l’orgasme chez l’homme ?

D’entrée de jeu, rappelons qu’éjaculer ne veut pas dire jouir même si les deux phénomènes se succèdent souvent à quelques dixièmes de secondes.

Sur le plan physiologique, une décharge plus ou moins puissante sera évoquée avec une sensation partant certes du pénis mais irradiant toute la colonne vertébrale, rayonnant dans  l’être entier.

Les mots peuvent varier d’un individu à l’autre : débordement, explosion, perte de contrôle, shoot…

Le corps se tend, se crispe avant le relâchement ultime.

Mais au delà du physiologique, l’orgasme, tant chez l’homme que chez la femme, est avant tout psychologique !

Et c’est là que vont se situer toutes les nuances !

Le plaisir verra son intensité varier selon une série de facteurs :

  • Selon que l’on se sent vraiment disponible ou non
  • Selon les pensées parasites présentes à l’esprit
  • Selon les craintes de ne pas être suffisamment à la hauteur
  • Selon le degré d’abandon : pour un orgasme intense, l’homme tout autant que la femme doit pourvoir se laisser aller complètement.
  • Selon le moment, le contexte, l’effet de surprise, l’audace du jour
  • Selon la présence d’un fantasme (ou non) dans la tête de l’individu
  • Selon la/le partenaire
  • Selon le contexte émotionnel du couple, ce qui explique qu’avec un(e) même partenaire l’orgasme peut aussi être différent d’une fois à l’autre
  • Selon que l’homme a appris à explorer son corps! Les sensations agréables, les zones érogènes, ne se limitent pas au pénis. Le territoire du plaisir masculin est un champ de possibilités bien plus vaste qu’on ne le croit !
    S’arrêter à une connaissance rapide de soi, c’est se priver de belles découvertes.
    Les seins, les cuisses, le périnée sont autant d’endroits innervés et riches en sensations agréables.
    S’arrêter à une connaissance mécanique de soi, c’est resté au seuil d’un monde magique, c’est s’arrêter devant la porte d’entrée sans explorer la beauté du lieu.
  • Selon l’état d’esprit perçu chez l’autre, selon le désir manifesté de l’autre.

Simuler, un apanage des femmes ?

Non plus ! Les hommes aussi peuvent simuler !
Les raisons peuvent être diverses tout comme pour la gente féminine :

Parce qu’ils n’arrivent pas à éjaculer
Pour en finir alors que leur esprit est pris par d’autres préoccupations
Pour ne pas décevoir l’autre
Pour ne pas blesser
Pour ne pas compliquer la situation

Bref ! Tout cela pour dire que l’homme est aussi une belle énigme ! Que son plaisir est aussi variable et complexe que la femme !

Et non, tout n’est pas toujours simple pour l’homme !
Certains souffrent de ne pas ressentir cette intensité, de ne pas pouvoir se laisser aller et de rester bloqués au seuil du plaisir.
Oui, certains d’entre eux se connaissent encore peu même si la masturbation est un jeu qu’ils pratiquent parfois plus aisément que les femmes 🙂

Alors, que vous soyez de sexe féminin ou masculin, peu importe : partez à l’exploration des moindres sentiers de votre corps, des moindres recoins riches en possibilités d’extase !

Bonne découverte les amis !

Florence
Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

Share

2 thoughts on “L’orgasme masculin : une mécanique si simple qu’il n’y paraît ?

  1. Merci de dire ce que vous dites sur l’orgasme masculin. C’est tout sauf une mécanique.
    Certains peuvent être brefs et sans plus comme une étincelle (genre la petite masturbation le matin avant d’aller au boulot). D’autres peuvent être lents, longs, explosifs et causer des pertes de conscience (un orgasme dans madame après une période de déni d’orgasme où l’homme est dans un état d’excitation sexuelle permanent)…
    Il faut que l’homme, et aussi sa partenaire, comprennent qu’il possède de nombreuses zones érogènes (on a la même peau que les femmes) et qu’il ne faut pas se focaliser sur le pénis uniquement. L’érotisme ferait beaucoup de bien aux hommes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.