Les 7 phases pour rebâtir son couple après une infidélité

Créer et nourrir un couple n’est déjà pas facile en soi, c’est un travail quotidien nécessitant énergie et attention.

Lorsqu’une brèche a eu lieu mais qu’on choisit de continuer, le reconstruire est encore une autre affaire : cela demande du temps, une volonté de comprendre et de dépasser les épreuves. Souvent l’infidélité n’est que le symptôme d’une autre difficulté, ce n’est pas le problème premier.

Si l’amour subsiste toujours, avancer au-delà du coup de canif dans le contrat peut faire grandir même si le chemin connaît des moments douloureux.

Mais à partir de quoi va-t-on devoir reconstruire ? Quelles sont les étapes à traverser ?

On pourrait les résumer en 7 points clés, que nous allons détailler ensemble.

Je précise que l’ordre peut être modifié selon chaque couple 😉

1)Décoder et saisir ce qui s’est passé

En effet, si vous choisissez d’aller de l’avant, évitez de faire comme si rien ne s’était passé ! Mettre un couvercle sur l’événement ou le reléguer directement au fin fond de votre mémoire  est tout sauf une bonne solution. Il est essentiel que les deux membres du couple comprennent ce qui a amené à aller voir ailleurs.

Tout oublier et faire fi de cette analyse va conduire irrémédiablement à reproduire la situation plus tard…Les mêmes causes produiront les mêmes effets…

Derrière une relation extra conjugale, se cachent souvent des désirs frustrés, des aspirations brimées, des besoins insatisfaits…à tort ou à raison d’ailleurs !

Le but n’est aucunement de justifier la situation mais bien de la comprendre pour voir ce qu’on peut en faire et si des solutions sont possibles pour que les deux membres du couple soient heureux.

Il peut s’agir d’un faux pas accidentel, comme d’un prétexte pour générer une rupture que l’on ne veut pas assumer, comme d’une envie de provoquer un renouveau au sein d’un couple endormi, comme d’une compensation face à un quotidien devenu trop lourd, comme d’un besoin de séduire ou de reconnaissance, comme d’un besoin de rattraper une jeunesse mal vécue…Ou plein d’autres choses…

Entendons-nous bien, je n’aborde pas ici des couples libres ou des adeptes du polyamour où connaître d’autres relations est considéré comme acceptable et humain.

Je parle  des couples basés sur un accord de fidélité.

J’exclus aussi  toute maladie psychiatrique pouvant mener à des comportements infidèles lors de certaines phases de la maladie.
Pour ce qui est des infidèles chroniques, c’est également un autre débat qui rentre plus dans le cadre des relations dites  « toxiques ».

2)Recréer une bonne ambiance au quotidien

Difficile d’éviter la routine entre le travail, le ménage, la famille, les activités des enfants…I

Il est néanmoins important de remettre un peu de légèreté dans votre quotidien pour vous redynamiser tous les deux.

Veillez à réintégrer des activités agréables ou d’autres sources de plaisir.

Si vous ne donnez aucun espace à votre couple en reconstruction, la volonté d’avancer sera vite plombée par toutes les contraintes du quotidien.

3)Viser une communication saine et authentique

Ce point est sans nul doute un des plus compliqués au début !

Entre tristesse, colère, désir d’avancer et parfois souhait de ne plus en parler, la dynamique communicationnelle a de quoi perdre son latin !

Parfois attendre un peu que l’animosité redescende est particulièrement utile 😉

Souvent la personne « trompée » a beaucoup besoin d’en parler et va poser une multitude de questions. Elle aimerait tout savoir …

La personne « qui a trompé » est souvent mal à l’aise avec ces questions et ce pour de multiples raisons : culpabilité, gêne, peur de faire mal, peur de la rupture, peur de blesser ou que l’autre se sente inférieur(e) (surtout en ce qui concerne les questions sexuelles) …Par défense, un agacement peut vite se poindre si les interrogations reviennent trop souvent ou sur une trop longue période à son goût.

La patience sera donc rudement mise à l’épreuve !

Certaines réponses ne seront pas immédiates et ce en toute bonne foi car la personne elle-même ne sait pas ce qui s’est joué.

Néanmoins, il importe de communiquer suffisamment que pour comprendre les tenants et aboutissants de la situation, pour savoir si on a vraiment envie de continuer la relation ou non, pour trouver des solutions aux besoins insatisfaits.

Si certains détails peuvent être malvenus, sachez seulement que les couples où la personne infidèle communique peu, ont moins de chances de survivre. Plus des réponses sont données, plus le couple a des chances de surmonter l’épreuve.

4)Pardonner

Ne vous crispez pas à l’évocation de ce terme, pardonner ne veut pas dire oublier ou tout effacer 😉 !

L’idée n’est pas non plus de l’accorder trop vite et de nier sa colère.

Ne faites pas non plus du forcing pour remplacer les sentiments désagréables par des paroles pleines de sagesse. Laissez-vous un temps de digestion.

Ne pardonnez pas non plus en surface juste pour éviter les conflits et les discussions.

Maintenant si le ressentiment vous envahit complètement des mois durant, il importe de le travailler auprès d’un thérapeute. Car in fine, c’est surtout vous-même que ce sentiment va empoisonner.

Et ce n’est pas parce qu’on a pardonné qu’on ne ressentira plus jamais de colère, il est possible qu’elle revienne par vagues même si on a progressé.

5)Rétablir la confiance

Il s’agit ici de recréer une certaine sécurité au sein du couple. Il est clair que la sécurité absolue n’existe pas dans ce bas monde mais pour continuer à vivre ensemble, on doit pouvoir se sentir suffisamment à l’aise que pour laisser tomber les armures.

Cette étape peut prendre des mois comme des années et ne pourra se faire que si un terme a été mis à la liaison. Si des contacts subsistent ou si la tierce personne est sur le même lieu de travail, le parcours vers une confiance retrouvée n’en sera que plus ardu.

La restauration de la confiance se fera aussi au travers une attitude générale fiable et par des comportements manifestants sont attention pour l’autre.

Maintenant si la personne trompée se ferme trop aux tentatives de l’autre, on courre également le risque que tout se referme de part et d’autre.

6)Réinvestir dans le couple mais aussi sa propre sphère de vie

S’il est important de repartager des choses ensemble et de recréer la complicité, le but n’est pas non plus de s’étouffer, de se calquer sur les désirs de l’autre ou de sacrifier sa vie.

Au niveau du couple, l’idée est de se redécouvrir avec un regard neuf, de s’exprimer sans accumuler, d’inviter l’autre dans son univers, de refaire des projets d’avenir, de montrer son amour de multiples façons, de soutenir l’autre au quotidien, d’énoncer plus de compliments que de reproches, de passer de doux moments en tête-à-tête, de se toucher…

Mais traverser une crise dans son couple, c’est aussi une occasion majeure de reprendre soin de soi, de reprendre en mains son apparence, d’écouter ses besoins en dehors du couple, d’avoir ses propres activités, d’avoir des moments à soi pour se ressourcer.

7)Développer une vie sexuelle épanouissante

La sexualité et le partage de contacts physiques vont également contribuer à restaurer la confiance générale.

Certaines personnes vont voir leur désir attisé par le fait de savoir que l’autre a été voir ailleurs. Si cela permet de belles envolées, attention toutefois à une redescente fulgurante à moyen terme.

Pour d’autres par contre, cette étape relève du défi.

Ici aussi une analyse du couple est de rigueur :

Qu’est-ce qui s’est passé dans le couple sexuellement ?
A partir de quand le désir s’est-il fait la malle ?

Qu’est-ce qui a pu jouer ?
Qu’est-ce que l’autre a cherché en dehors du couple ?

Quels sont les changements souhaités sur ce plan ?

Conclusion :

Le parcours pourra vous sembler long et parfois décourageant. Des doutes viendront vous assaillir régulièrement tout comme des moments de joie liés à une connivence retrouvée. Le tout est de garder en tête ce qui vous unit et le pourquoi vous avez décidé de donner une deuxième chance à votre couple.

Il n’y aura pas de garantie absolue sur le résultat final mais dans tous les cas vous pouvez en apprendre davantage sur vos forces, sur vos limites, sur ce qui est réellement important pour vous. Ce sera peut-être aussi l’occasion de développer vos autres secteurs de vie, de prendre soin de vous et de ne pas tout miser sur le couple.

Sur ce, je vous souhaite une semaine empreinte de découvertes et de compréhension

Florence

Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.